médecin portefeuille 

On peut en lire des articles, des commentaires sur le corps médical et para-médical. Beaucoup de réactions de mamans notamment, sur leurs grossesses, leurs accouchements, les maladies des rejetons; et surtout sur les médecins, gynéco, pédiatres, anesthésistes, sage-femmes, infirmières et autre personnel soignant qui ont accompagné ces moments là.

Il faut le reconnaître : c'est rarement flatteur.

Est-ce par masochisme, je ne peux pas m'empêcher de lire consciencieusement chaque commentaire lorsque je tombe dessus. Ça doit être par masochisme effectivement, car à chaque fois je suis - dans le meilleur des cas – énervée pour la journée, ou en général désabusée et blasée.

 

Faisons un petit portrait : il semblerait que la majorité du personnel soignant, et surtout les médecins reconnaissons-le; soit des personnages imbus de leur personne, égoïstes, qui ne pensent qu'à eux, traitent leurs patients comme de la merde, et surtout SURTOUT qui veulent du fric et encore plus de fric. Et encore là c'est résumé et édulcoré.

 

L'infime partie de la population qui serait tombé sur un individu qui ne serait pas conforme à cette description ne doit pas avoir internet; car on n'en trouve aucun écho.

Remarque, c'est bien connu, quand tout va bien on n'en parle pas.

 

C'est bien dommage, car quand j'ai naïvement fait mes choix d'avenir, quand j'étais encore une ado boutonneuse niaise pas désabusée; quand j'ai choisi de devenir médecin donc; je l'ai bêtement fait pour aider mon prochain et – hihihi – apporter du bonheur aux gens. Oui c'est niais mais que voulez-vous j'avais 15 ans un appareil dentaire et une seule galoche à mon actif quand j'ai pris cette décision.

Alors oui je suis blasée quand je lis ou j'entends que je ne pense qu'au fric et que je suis une gosse de riche pourrie gâtée qui n'en a rien à foutre de mes patients.

Parce que chaque réaction décriant ce corps médical je la prend pour moi puisque j'en fait partie. Parce qu'honnêtement si j'avais voulu gagner du fric, franchement je n'aurais pas fait ce métier.

 

Je serais partie dans un autre branche où j'aurais gagné au moins 3 fois plus en faisant 3 fois moins d'études; et sans passer mes journées à laisser mes soucis de côté pour endosser ceux des autres et écouter des gens se plaindre à longueur de journée.

Ah ben oui c'est pas politiquement correct. Mais dans la vraie vie je n'ai pas le droit de me plaindre. Je n'ai pas le droit de dire que j'en chie et que mon boulot il me pèse et que c'est pas facile tous les jours. Je dirais même c'est tous les jours pas facile. Alors si je ne le dis pas ici sur la toile, sur mon blog à moi, où est-ce que je pourrais le dire ?

Alors oui vous aurez parfois l'avocat du diable ici. Vous aurez du gentil médecin et du méchant patient.

Parce que c'est bien d'avoir l'autre version aussi des fois. C'est ptet pour ça que je continue à lire la foule de commentaires anti-méchant-médecin aussi. Pour ne pas oublier ce qu'on peut vivre de l'autre côté du bureau ou du lit... essayez d'en faire autant de temps en temps...