Ça y est. Après des mois d'été riches en remplacements, voilà enfin ces deux semaines de septembre que j'ai réussi (difficilement) à préserver.

Non désolée je ne prendrais pas de remplacement pour le moment. J'ai appris à dire non. J'ai même dit non à trois personnes différentes pour ces deux petites semaines de vacances en famille, tous les trois.

 

Heu... bon, ben tous les deux. Parce que l'Ours lui il a pas vraiment prévu de prendre des vacances.

 

Bon ben du coup, ça sera des vacances toute seule, paske Tétarde elle va aller chez nounou quand même si je veux avoir un peu de temps pour moi.

 

Je savoure à l'avance.

 

Journée type

 

01h25 Chouinement de l'autre côté du mur. J'ai couché Tétarde avec un 38,5 et une bonne chiasse. Mais en bonne mère et surtout en bon médecin, j'ai trouvé un vieux reste de Dolisirop© rose et collant que je lui ai fourré en bouche avant de la coucher.

01h27 Ce sont de vrais pleurs maintenant, et je peux constater que l'homme n'ignore pas les pleurs la nuit. Non vraiment il ne les entend pas et ronfle allègrement. J'envie cette oreille sélective.

01h30 J'arrive à émerger, je ne trouve pas mes lunettes dans le noir. Noir + pas de lunettes = je me prend le petit orteil dans Pimpom, le camion de pompier bien nommé. Je serre les dents mais n'arrive pas à retenir la petite larme là, au coin de l'oeil. Petite caresse, reniflage de fesses, ok pas de chiasse en vue, où est ce fucking doudou ? « Doudou » grand nom pour un vieux chiffon dégueu mais bon.

01h35 Je me recouche en reniflant. Fuck, je sens que ça va me tomber dessus aussi.

05h00 Le réveil de l'Ours sonne. Je me réveille. Je réveille l'Ours d'un bon coup de tatane. Évidement, Tétarde est réveillée aussi. Je fais la sourde oreille, heureusement il a bien compris le message.

06h00 La porte claque. L'Ours est parti (discrètement) au boulot. Chouinement à côté.

07h15 Sonnerie stridente à côté de ma tête. Ours a oublié son bip sur la table de nuit. Dans mon flou visuel j'attrape la bête, je tachycarde, j'appuie sur tous les boutons. Je finis par envoyer le truc contre le mur, calme. Chouinement. Ô temps suspend ton vol... elle se rendort.

07h45 « Maman !!! Maman !!! » Grasse mat' de ouf.

Fucking fuck, j'ai la gorge en feu.

08h00 Installation sur le canapé, Tétarde avec son bib, moi avec mon thé. Chaque gorgée est un calvaire. Ca fait 5 fois en trois minute que j'essuie la morve de ma morveuse.

Avec un soupçon de culpabilité sur le fait que c'est moi qui contamine ma fille en ramenant chaque soir du cabinet un savoureux échantillon de germes divers et variés en soignant les marmots des autres; je me demande si en bonne mère (en vacances qui plus est) je ne garderais ma môme à la maison...

08h01 C'est vite réfléchi, qu'elle aille contaminer ses copains les marmots des autres.

09h00 En partant, on croise l'Ours sur le parking qui revient à la maison. On l'embarque pour la virée chez nounou.

09h15 Tétarde, Doudou, Poupée, Ours Pimpom, Ours et moi même débarquons chez nounou.

09h30 Après des adieux déchirants, et la promesse à nounou d'une journée enrichissante en morve et caca mou, retour à la maison.

09h35 J'allume mon ordi pour bosser.

09h36 L'Ours m'annonce qu'il faut – comme je suis en vacances - que je l'emmène à la gare TGV pour monter à Paris (« Ah tu vas à Paris ? » « Mais oui je te l'avais dit y'a 6 mois »), qu'il ne préfère pas laisser sa voiture là bas, mais que si ça m'embête il la prend quand même. J'ai une furieuse envie de lui répondre que j'aurais bien fait autre chose (genre rien) et qu'en plus je suis en train de mourir d'une rhino; mais ça ne semblait pas la réponse attendue.

11h30 Retour de la gare. Je lis 2 mails et demi et je me traîne vers le frigo. Il me restait justement une part de risotto à réchauffer et... et il semblerait que l'Ours a eu un petit creux avant d'aller prendre son train.

Je vais me faire une omelette alors. Ah ben y'a plus d'oeufs.

12h10 J'appelle l'Ours pour lui expliquer ce que je pense de son management des denrées alimentaires. Par chance il est encore dans le train et ne peux répondre que quelques mots en chuchotant. Je le pourris.

13h30 Après une paëlla surgelée et un grog citron-miel sans citron et sans miel; il paraît indispensable de faire des courses.

rhube

16h00 Je suis à l'agonie, en me dirigeant vers la salle de bain pour me laver une trente-cinquième fois les mains après mouchage, je bute dans un panier de linge sale vomissant son continu. Mais comment c'est possible, je l'ai vidé hier ?

16h05 Je retrouve au milieu du tas une culotte à moi et un pantalon (qui pue le pipi) de Tétarde. Sinon 3 uniformes de pompier (pantalon polo et veste), 2 tenues de hockey, 3 jeans informes et 25 T shirts troués à l'effigie de groupes métal des années 90.

Mais c'est quoi ça, il met 3 T shirt par jour ou quoi ? Après renseignements auprès de l'intéressé, oui effectivement.

16h30 Après avoir lancé une machine, je m'installe sur mon ordi.

17h30 Entre deux mouchoirs et 3 litres de thé, j'ai réussi à lire 2 pages et corrigé 3 fautes de syntaxe. Truc de dingue chui trop contente j'ai jamais été aussi productive.

17h35 Départ pour récupérer la morveuse-cacateuse.

18h00 La nounou m'apprend – quelle surprise – qu'elle a eu le nez qui coule et la diarrhée. Bon une infime partie de moi même espérait bêtement qu'elle guérisse dans la journée. Je ne m'attarde pas, je fais la working mum pressée.

C'est surtout que j'ai la goutte au nez et oublié mon paquet dans la voiture.

19h00 L'Ours n'est pas là (pour ceux qui suivent il est à Paris), il n'a donc pas pu me relayer, et j'ai lu dix huit fois l'histoire de Yucca petit panda. J'ai un mal de crâne épouvantable.

Alors que je fouille dans la ridicule pharmacie familiale, Mademoiselle Tétarde pioune bruyament sa désapprobation sur mon abandon du livre.

Bordel, mais pourquoi elle est pas KO avec 39° elle ? Même pas une baisse d'activité alors que je suis au fond du gouffre, mon cas est grave assurément.

Sauvée, je trouve un vieux comprimé d'ibuprofène périmée depuis 2006.

19h05 : je cloue de le bec de ma fille avec un bib. Moi je m'attaque à l'éminçage de chou rave. Rappelez moi pourquoi je me suis inscrite aux paniers bio ?

19h45 : je dois être dans un sale état, je ris aux jeux de mots d'Alex Goude pendant la météo.

« Allez bange baintedant. Allez une cuillère pour baban... »

20h15 : je rajoute des huiles essentielles antiseptiques aseptisantes et tout le tintouin dans le bain de ma fille, qui au final n'a pas l'air d'en avoir besoin. Moi au moins je sniffe le bain.

J'en profite pour lui retirer les jouets du bain qui ont (encore) moisi. Elle chouine.

20h30 Tartinage de pâte à l'eau sur fesses rouges à cause de la diarrhée.

20h40 Je couche bébé1, bébé2, bébé3, et Poupée. J'y rajoute ma Tétarde avec 2 doudous.

20h41 Protestations virulentes, on a oublié OursPimpom dans le salon.

20h45 Je couche Ours Pimpom entre Bébé3 et Poupée. Tétarde semble satisfaite. Sauf qu'il faut mettre la musique. Et chanter la chanson.

21h Je peux enfin me poser sur mon ordi avec un maxi rouleau de maxi essuie-tout et je me réjouis d'avoir profité de la promotion + 2 gratuits.

21h05 Après avoir relu 25 fois la même ligne de mon protocole, je comprend qu'il faudra me limiter à des choses plus futiles ce soir. Genre le replay de 4 mariages pour une lune de miel.

22h00 Tétarde s'endortr enfin. Mais comment elle fait pour tenir ?

 

« Bon et sinon ta thèse elle avance ? »

 

Ta gueule.