mes histoires
01 janvier 2016

Bonne boîte orange à vous

Quand je repense à ma grand mère, c'est un fouilli de souvenirs qui remontent. Son accent espagnol et cette chanson à base de gato qui mange des sardinas qu'elle nous chantonnait tout le temps. La voir danser dans la cuisine sur Ricky Martin en faisant un pas en avant et un pas en arrière parce que nous on ne comprenait pas, mais c'est ce qu'il lui disait de faire, à Maria. Les énormes tablées familiales avec des cousins grouillant de partout et ses platrées de paëlla. La caisse aux jouets remplis de merdouilles qui nous... [Lire la suite]
Posté par docmam à 19:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

10 septembre 2014

Un rendez vous au cabinet

Pourtant je pensais m'y être pris suffisament à l'avance. J'ai appelé quelques jours avant la rentrée, je voulais que tout soit réglé d'ici là. Et pourtant pas de rendez-vous avant DEUX SEMAINES. Pffff on peut mourir hein. Bon certes j'ai pris rendez-vous pour deux, c'est un peu plus difficile à caser. "- ah non jeudi je ne travaille pas - ah oui mais là y'a école - non le mardi je peux pas venir je bosse tard" Elle a fini par me donner rendez-vous pour moi, puis pour Tétarde 1h plus tard, après l'école. Mais quand même dans deux... [Lire la suite]
Posté par docmam à 15:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 juin 2014

Lara Croft aussi se cache pour pleurer

Quand j'étais petite, je voulais être Lara Croft.   Pas seulement pour être gaulée comme une bombasse et avoir de gros seins (et heureusement, parce que ça serait un gros fail). Mais parce que je me voyais comme une femme forte, une baroudeuse qui n'a peur de rien et qui est capable de réparer un tank avec un trombonne et un bout de ficelle pour sauver le monde. Je voyagerais dans tous les pays du monde, m'adaptant sans soucis à toutes les conditions de vie, parlant toutes les langues, et intégrée naturellement à une... [Lire la suite]
Posté par docmam à 16:38 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
30 avril 2014

Sérénité

J'ai 11 ans. Je suis en 6ème. Comme tous les jours je vais au collège à pied. Ce n'est pas très loin de chez moi, il suffit de couper par ce petit chemin qui longe la rivière, quelques marches et on arrive en face du collège. Sinon il faut faire tout le tour jusqu'au rond point et revenir, ça rallonge drôlement, ça serait vraiment bête. D'habitude je vais au collège avec Aurélie, elle habite pas loin de chez moi, mais aujourd'hui j'étais en retard, elle était déjà partie. J'arrive au niveau du petit chemin, je jette un coup d'oeil... [Lire la suite]
Posté par docmam à 17:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
28 septembre 2013

Un matin

Le réveil sonne. Trop tôt. Mais ça ne dérange pas le moins du monde la Squatteuse qui roupille à côté de moi. Il faut que je m'extirpe du lit. Aujourd'hui, c'est l'Ours qui emmène les filles à l'école/chez nounou. C'est dire si j'ai des raisons d'être stressée. Hier j'ai préparé tout ce qui était préparable mais il n'empêche que. La semaine dernière tout était prêt dans le sac, il a quand même oublié le sac. Au radar direction la douche. Je passerais bien 30 minutes à réfléchir à des questions existencielles sous l'eau chaude, mais... [Lire la suite]
Posté par docmam à 00:52 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
03 septembre 2013

Le lac

Il a toujours été admis entre l'Ours et moi que j'étais plus mobile que lui. C'est bien connu, des médecins on en a besoin partout, surtout dans tous ces déserts médicaux dont on entend tellement parler hein, c'est la pénurie ma pauv' dame. Pour l'Ours, c'est plus compliqué. Il ne peut pas trouver partout. Comme mes rêves d'ado ne parlaient que voyages et découverte du monde, ça ne me dérangeait pas du tout de le suivre là où le vent nous porterait. Mais en attendant de trouver, nous nous sommes installés-mais-pas-trop dans une vie... [Lire la suite]
Posté par docmam à 01:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 mai 2013

Climax

Devant moi, la mélodie des flûtes répond à celle des hautbois et clarinettes. Il n'y a qu'eux qui jouent, mais c'est tout l'orchestre qui les accompagne silencieusement. Chants et contre-chants. Les cascades cristallines de notes s'entrecroisent, aériennes.   Depuis que je les connais, ils ont grandis, et moi aussi. Voilà 15 ans que nous jouons ensemble. Oh l'orchestre a bien évolué depuis. Il y a 15 ans, j'étais la petite dernière arrivée, et une des plus jeunes. Aujourd'hui, si je ne suis pas la plus vieille, je suis l'une... [Lire la suite]
Posté par docmam à 09:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
11 avril 2013

Y'a comme un air...

C'est le printemps. Enfin il paraît. Si l'année dernière, mi mars, les prunus enjolivaient mon rond-point-à-moi, cette année, ils font encore grave la tronche. Si les jonquilles ont fait les courageuses, rares sont les bourgeons à avoir osé fleurir. GrosseRivière est en crue. Oh comme tous les ans remarquez. J'aime dans ma région observer la nature vivre sa vie et nous nous adapter. Tous les ans, en hiver et au printemps, GrosseRivière et PetiteRivière font leurs crues. Oh ça ne gêne pas, on a l'habitude, elles n'inondent que les... [Lire la suite]
Posté par docmam à 23:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 janvier 2013

L'erreur

En tant que remplaçante, une des principales difficultés, et donc une des choses qui me pèsent le plus, c'est d'avoir difficilement des nouvelles des patients que j'ai vu. Que ce soit pour savoir si le diagnostic que j'avais posé était le bon, ce que le spécialiste auprès duquel j'avais envoyé mon patient avait trouvé, si mon traitement avait marché... mais aussi les conneries que j'ai pu faire. Nous apprenons énormément de nos erreurs, même si c'est jamais très agréable. D'autres de mes confrères en ont remarquablement parlé,... [Lire la suite]
Posté par docmam à 18:32 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
03 janvier 2013

Aube

Le réveil sonne, trop tôt bien évidement. Je me tourne et vient me blottir contre l'Ours. Ses ronflements confirment que ma tentative de câlins matinaux est un échec. Ou il a tout simplement compris que comme tous les matins ce n'était qu'un prétexte pour repousser l'heure fatidique où il faudrait que je m'extirpe de la couette. Je pose mes deux mains sur ce ventre qui change de forme. Au grand étonnement de ma sage-femme je ne te sens pas bouger, petit squatteur. Il est tôt encore, mais je culpabilise bêtement de ne pas être capable... [Lire la suite]
Posté par docmam à 23:26 - - Commentaires [5] - Permalien [#]